La pratique culturale mise en place à la ferme du Villard,  l'Essaim, anciennement le ‘potazer du villard’ est la permaculture avec l’utilisation de la traction animale.
     La permaculture est un système de production alimentaire dont l’esprit est de relier tous les éléments d’un système les uns avec les autres, y compris les êtres humains. Tout particulièrement, elle va chercher à recréer la grande diversité et l’interdépendance qui existent naturellement dans les écosystèmes naturels, afin d’assurer à chaque composante, et au système global, santé, efficacité et résilience.

 « C’est un fonctionnement en boucle, où chaque élément vient nourrir les autres, sans produire de déchets « exportables ». Dans son application agricole, la permaculture s’inspire beaucoup des forêts où le sol n’est pas travaillé. Elle allie l’agriculture et le social ».

-------------

L' Essaim est labellisée Nature et Progrès, label respectueux de l'environnement et surtout qui prend en considération la dimension social dans le mode de production.

Nature & Progrès est une association de consommateurs et de professionnels unis dans un même mouvement. Ces cahiers des charges sont plus stricts que ceux de la mention BIO. Ces valeurs sont :

  • pour une agriculture biologique respectueuse des hommes, des animaux, des plantes et de  la planète.

  • pour une agriculture biologique biodiversifiée, seule capable de satisfaire le plaisir des saveurs et de garantir la santé.

  •  pour une agriculture biologique qui préserve le tissu rural et le métier de paysan en le revalorisant.

  •  pour une agriculture biologique qui soutient les savoir-faire et les semences paysannes.

  • pour une agriculture biologique, éthique et rigoureuse, sans complaisance  avec l’économie de marché.

 

Contrairement aux organismes certificateurs reconnus qui ne sont rien d'autre que des entreprises à la recherche de profit, "Nature et progrès" nous appartient car c'est une association qui procède à la certification par un SPG ( Système Participatif de Garantie )

-------------

 

L'Essaim participe activement au réseau : EDULIS (Ensemble Diversifions et Utilisons Librement les Semences):

Bref historique d’EDULIS:
Depuis 2011 et grâce au programme Alcotra,
« un réseau pour la biodiversité transfrontalière », une trentaine d’agriculteurs et de jardiniers de la région PACA aident à réduire l’érosion génétique en revalorisant :

  •  - des variétés de légumes « de pays » des régions PACA et du Piémont (Italie).

  •  - des variétés localement adaptées aux différentes conditions pédoclimatiques de la région PACA

Depuis une rencontre de novembre 2014, le réseau animé par le GRAB (Groupe de recherche en agriculture biologique basé à Avignon) a redéfini ses objectifs. Vous l’identifierez désormais sous le nom de réseau EDULIS.
Le réseau EDULIS a pour objectif :

  •  - favoriser l’autonomie des paysans notamment concernant leur approvisionnement en semences

  •  - soutenir les jardiniers dans leur effort de conservation du patrimoine

  •  - participer au maintien d’une diversité variétale potagère grâce à une gestion dynamique des ressources

  •  - participer à la conservation de la diversité comestible de la région PACA

  •  - expérimenter et sélectionner des variétés adaptées aux besoins locaux (besoins environnementaux ou économiques)

  •  - favoriser la libre circulation des semences

  •  - produire, mutualiser, capitaliser, conserver des savoir-faire et de l’information

  •  - sensibiliser le grand public aux problématiques liées à la biodiversité

  •  - devenir une force d’action et de proposition en matière de sauvegarde de biodiversité et de libre circulation des semences.

  • Le réseau EDULIS participe aussi activement au projet INTERVABio en réalisant des essais ou en participant aux évaluations participatives

-------------

Le potager est membre du Réseau Semences Paysannes qui est un réseau constitué de plus de quatre vingt-dix organisations locale ou nationale qui s'organisent face au monopole radical exercé par l'industrie sur les semences et qui a provoqué la disparition de 75 % de la biodiversité cultivée en 50 ans.

Pourtant, les paysan-e-s du monde ont toujours sélectionné et produit leurs semences et par delà entretenu cette biodiversité cultivée essentielle à notre alimentation. La majorité d'entre eux utilisent toujours des semences paysannes. A l'opposé des hybrides F1, des clones et autres OGM industriels, les semences paysannes sont libres de droits de propriété et sélectionnées de façon naturelle dans les fermes et les jardins menés en agriculture paysanne, biologique ou biodynamique. Rustiques et peu exigeantes en intrants, elles possèdent aussi une grande diversité génétique qui les rend adaptables aux terroirs, aux pratiques paysannes ainsi qu'aux changements climatiques. Elles forment ainsi un des leviers principaux pour assurer la souveraineté alimentaire des populations au sud comme au nord.

-------------

 

     Un riche échange de savoir et savoir-faire international est pratiqué grâce au model associatif.

Au part avant, ces échanges étaient possible au travers du Wwoofing. Le wwoofing, c’est vivre et apprendre dans des fermes biologiques.
WWOOF France est une association loi 1901 à but non lucratif, qui œuvre pour la transmission des savoir-faire agricoles bio, et un mode de vie écologiquement et socialement durable. Lien entre les acteurs du bio (les hôtes) et le grand public (les WWOOFeurs), l’association offre l'opportunité d’apprendre et de découvrir des techniques saines et plus respectueuses de l’environnement, par le biais de séjours actifs dans des fermes biologiques. 

-------------

Le Potazer du Villard a participé à l'étude faite par Terralim et RESOLIS qui proposent, d’éclairer un sujet encore peu traité et argumenté par le monde de la recherche et dans le paysage agri-alimentaire : quelle place, quel rôle les outils numérique peuvent-ils occuper dans la transition vers des systèmes alimentaires plus durables ?

L'étude vise à identifier les différents usages du numérique dans les chaînes alimentaires de proximité, et à les confronter aux principaux enjeux et valeurs qui structurent aujourd’hui la transition écologique des systèmes alimentaires à l’échelle des territoires. Quels sont les impacts des outils numériques en matière de déploiement des circuits courts, du point de vue social, du point de vue environnemental ?

Objectifs

1) établir un état des lieux des pratiques actuelles d’usage des TIC dans les projets de reterritorialisation alimentaire ; 

2) identifier des éléments de structuration du champ de réflexion en identifiant des régularités et des lignes de fracture au sein des conceptions et des pratiques ; 

3) fournir aux financeurs sollicités pour des appuis dans ce secteur des repères stables pour apprécier la qualité des projets au-delà des seuls aspects techniques. 

Lien vers la fiche RESOLIS du "Potazer du Villard"

-------------

En 2017 le Potazer du Villard à reçu le trophée des Réserves de biosphère qui identifient et priment annuellement des initiatives d’acteurs locaux. Ils permettent de promouvoir chaque année des initiatives originales dans le domaine du développement durable, menées par des acteurs des Réserves de biosphère. Ces trophées valorisent leur engagement en faveur d’une gestion durable de la biodiversité et des ressources naturelles, de la lutte contre les changements climatiques et plus généralement du développement durable. Ils contribuent aussi à engager la mise en place d’échanges et de partenariats entre la Réserve de biosphère et ces acteurs pour favoriser leur organisation en réseaux. Les trophées donnent lieu à un évènement médiatique qui permet de donner un éclairage positif et concret sur l'action des Réserves de biosphère.

resolis.jpg

Suivez le potazer sur:

  • Facebook Social Icône
  • Vimeo sociale Icône

© 2023 Le potazer du Villard. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now